Le projet « Des repères pour la vie: Alfortville » est conçu comme une réflexion sur le graffiti et la place du langage écrit dans l’espace urbain.
Au travers de ce mode d’expression l’architecture devient le support de communication de messages à contenus politiques, religieux, érotique ou pornographiques, personnels, etc. Souvent les messages sont courts, écrits rapidement, les caractères sont irréguliers, gras, maigres, l’outil y est pour beaucoup, feutres, stylos, etc.; ils créent des alphabets étranges, parfois incohérents, maladroits : nés de l’urgence ces messages forment un langage qui confine à l‘abstraction, un langage vivant en mutation constante, affranchi des normes autant orthographiques que grammaticales ou calligraphiques.

 

Pour l’installation présentée au Cac la Traverse The Bells Angels ont arpenté différents quartiers d’Alfortville a n de procéder à des relevés de graffitis (photographies et scanners) qu’il reproduisent sur les murs de l’espace d’exposition. Dans ce travail in situ, le contexte géographique détermine le contenu des messages, permettant autant une interaction directe avec le publique, qu’une réflexion sur les questions de geste, d’expression, d’authenticité et d’auteur.

 

Exposition : Architectonie / Curators : Bettie Nin & Cédric Taling